Songez que maintenant

Songez que maintenant la lune pâle est sur la ville.
Songez que maintenant dans cette nuit douce et tranquille,
Un homme ferme les yeux à jamais dans cette seconde,
Et dans un lit miséreux, un rêveur est venu au monde.
Songez-y dans cette nuit.

Songez que vous avez du pain et du vin sur vos tables.Songez que vous avez là des richesses incroyables!
Songez à ceux qui la nuit voient la lumiére à vos fenêtres
Qui n‘ont ni table ni lit. Songez que la misère est traître.
Songez-y dans cette nuit.

Songez à ceux qui rient pour cacher qu‘ils n‘ont plus de larmes.
Songez à ceux qui crient la voix brisée dans la vacarme.
Et songez à ceux qui noient leur désespoir et leur faillite.
Songez comme parfois un verdict se prononce vite.
Songez-y dans cette nuit.

Songez que quelque part dans cette nuit sombre et secrète,
Songez que quelque part on va compter les baionettes,
Songez que s‘il n‘en manquait rien qu‘une seule à cette somme,
Cela pourrait épargner peut-être alors la vie d‘un homme.
Songez-y dans cette nuit.

Je me demande parfois, s‘il faut quand-même aimer ce monde;
Il faut l‘apprendre, je crois, à chaque instant, chaque seconde!
Songez-y dans cette nuit.