Les bulles de savon

Devant la fenêtre ouverte,
Je fais des bulles de savon.
J’ai retrouvé ce jouet par hasard
Enfoui parmi quelques brouillons.
Elle me l’offrit, un jour pour plaisanter
Et maintenant, je me morfonds
Devant la fenêtre ouverte,
A faire des bulles de savon.

Je ne sais pas où elle est partie,
Et je ne sais pas pourquoi.
Pourtant, sans vouloir le croire, je sais,
Qu’elle ne reviendra pas.
Et pour m’efforcer de ne pas y penser,
Pour ne pas perdre la raison,
Devant la fenêtre ouverte,
Je fais des bulles de savon.

Peut-être l’ai-je trop aimée,
Peut-être pris sa liberté?
Peut-être même, en ne regardant qu’elle,
Ne l’ai-je pas vue s’éloigner?
Et distraitement, en cherchant, mais en vain,
Réponse à toutes ces questions,
Devant la fenêtre ouverte,
Je fais des bulles de savon.

Ma tête est vide de pensées.
Je reste là, incrédule,
Avec un jouet d’enfant dans mes mains,
Un personnage ridicule,
A refuser de comprendre enfin
Et à balbutier son nom,
Et devant la fenêtre ouverte,
A faire des bulles de savon.